En aquaponie, tout se bouture, ou presque!

De l’eau, de l’air, des nutriments, quoi de mieux pour une jeune bouture que de se développer en aquaponie?

Bac de culture DWC aménagé pour la multiplication et le bouturage. Capacité 4 x 84 plants.

L’aquaponie apporte son lot d’avantages dans le domaine de la bouture et de la multiplication de végétaux, arbres y compris!

Les jardiniers du monde entier s’accordent pour dire que les arbres ne se bouturent pas mais se greffent mais ils disaient ça avant que nous puissions démontrer le contraire grâce à l’aquaponie. En effet, en aquaponie on peut presque tout bouturer! Oui, oui, même les arbres!

Pour illustrer cette contre-affirmation, voici quelques exemples.

Le premier exemple est un bouturage de concombre, à priori très peu bouturé voir jamais bouturé jusque là. Dans des conditions qui ne sont pas optimales (plein soleil, sous serre, pas de bulleur, en plein été), vous verrez que même le concombre se bouture alors qu’ordinairement en terre, il n’aurait pas pu se bouturer et serait mort desséché.

Pour continuer dans les exemples, voici des photos de bouturage réussi de divers arbustes et arbres avec la méthode 3Ponik et là aussi dans des conditions extrêmes (canicule, plein été, sécateurs rouillés, etc) :

Jeunes racines après seulement 7 jours.

Voici à peu près ce qu’on a réussi à bouturer avec la méthode 3Ponik en moins de 4 mois et sur un tout petit espace. Cela représente environ 200 boutures de toutes sortes :

Gojis, myrtilles, vignes, pommiers, mûriers, cassis, figuiers, citronniers, etc.

Et au moment où cet article est rédigé, nous sommes en train de bouturer des pommiers, oliviers et argousiers.

Boutures de pommiers, argousiers et romarin.

Nous vous tiendrons informé des prochaines expériences de bouturage et clonage dans de prochains articles.

A bientôt.

L’équipe 3Ponik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *